Mairie de Uffholtz

Uffholtz

Tourisme et histoire

HISTOIRE DU VILLAGE D'UFFHOLTZ

Uffholtz est cité pour la première fois en 823. Le village a fait partie du territoire de l’abbaye de Murbach jusqu’à la révolution. Après avoir été successivement détenu par les Habsbourg (en fief de Murbach), les nobles de Horbourg puis les comptes de Ferrette, l’administration du baillage d’Uffholtz fut repris par les nobles de Wattwiller à la mort de Jeanne de Montbéliard, veuve du dernier compte de Ferrette en 1347.
Gros bourg viticole, les vins du coteau Saint Antoine sont réputés comme les meilleurs du canton.
En 1635, après une épidémie de peste qui força la population à se réfugier dans les villes fortifiées, Uffholtz connut les troubles occasionnées par la guerre de trente ans. Ce n’est qu’à la fin de la guerre que le village retrouva un nouveau souffle grâce à un fort mouvement d’immigration.
Par le rattachement de l’abbaye de Murbach à la France en 1680, Uffholtz devient un territoire français.
En 1789, les premières impulsions de la révolution française, poussent les émeutiers de la vallée de Saint-Amarin à envahir le village pour s’en prendre à la communauté israélite et à ses biens. En 1790, l’organisation administrative du territoire rattache Uffholtz au canton de Cernay, au district puis à l’arrondissement de Belfort. La commune sera finalement rattachée à l’arrondissement de Thann en 1871.
Au cours de la Première Guerre mondiale, le village situé au pied du Hartmannswillerkopf fut entièrement détruit et sa population évacuée d’urgence en 1915. La commune fut décorée de la Croix de guerre.
 
Lors de la deuxième guerre mondiale, le village fut occupé dès le 17 juin 1940 par la Wehrmacht et à nouveau mis à mal pour être enfin libéré le 4 février 1945 par la Première Armée Française.

Histoire d'un Sobriquet

Il est admis généralement que le gentilé des habitants d’Uffholtz est uffholtzéens. Uffholtzois est également admissible.

Les villageois sont connus par sobriquet : les ânes. Ce surnom aurait été donné par les habitants des communes voisines venant travailler dans leurs vignes et empruntant pour les labours, les ânes d’Uffholtz. Ce serait donc la récompense d’un service rendu.

Curieusement, au 14ème siècle la famille noble les Uffholtz, conseillers de la ville de Mulhouse, ornent leur blason de deux oreilles d’ânes.

Au village on se plait à rappeler que l’âne est le plus noble des animaux : il a veillé sur la crèche de noël ; plus tard Jésus a fait une entrée à Jérusalem sur le dos d’un âne. Charles Perrault, la comtesse de Ségur ou encore Sancho Pança ont su si bien parler des ânes.

Eglise Saint-Erasme

L’église est dédiée à St Erasme, évêque et martyr du IVe siècle. Reconstruite ou restaurée en 1504 elle est consacrée en même temps que le cimetière actuel, sur lequel elle est alors située. En 1825, devenue trop petite et vétuste, elle est détruite et remplacée par une nouvelle église, construite plus haut dans le village. Fortement sinistrée par les bombardements de 1914 – 18, elle est reconstruite dans le style néo-baroque en 1924.

Chapelle Saint-Antoine

Chapelle dédiée à Saint Antoine le Grand, second patron de la commune. Au XV et XVI ème siècles, elle est également dédiée à St Balise. Lieu de culte, desservi par des chapelains puis par le curé d’Uffholtz. La guerre de 30 ans l’a fortement sinistrée, seul le chœur résiste. Vendu comme bien national sous la révolution, elle tombe en ruine. La famille Ingold de Cernay y fait bâtir une petite chapelle, qui sera détruite durant la première guerre mondiale. Elle a été reconstruite et consacrée en 1958.

Vestiges du château du Herrenfluh

Le château du Herrenfluh se dresse sur une crête à 858 mètres d’altitude. Sa construction date très probablement de 1312, date de sa première mention en tant que fief de la famille Nortwind. C’est une création d’Ulric III de Ferrette sur les terres de l’abbaye de Murbach. Élevé au XIIIe s. par Jean de Saint Amarin surnommé Nordwind, pour défendre les territoires de l’Abbaye de Murbach. Le Herrenfluh (rocher du seigneur) est une construction médiocre, ne comprenant qu’un corps de logis dominant une petite basse-cour. Désaffecté dès la fin du XIVe siècle, les superstructures conservées se réduisent à un pan de mur et à quelques éléments du soubassement. Durant la Première Guerre, le piton servait de poste d’observation à l’armée française.

Abri mémoire

L’abri mémoire est construit ou agrandi en 1581. Le bâtiment a appartenu à la famille FICHT dès 1650 et comprenait une grange, une écurie, une cour un potager et un pré clos. Au début du 20ème siècle sous la direction de la famille Burger la maison se transforme en café. L’abri est un des rares bâtiments d’Uffholtz non détruit lors de la guerre 1914-18. Pendant l’occupation allemande elle fut transformée en abri sanitaire. Aujourd’hui, après d’importants travaux de rénovations, l’abri mémoire est réhabilité en centre culturel et patrimonial et a ouvert ses portes aux publics en 2010. L’Abri Mémoire fait partie d’un programme global de valorisation du patrimoine de mémoire et des vestiges de la Grande Guerre, en lien avec le site du Hartmannswillerkopf.
 
L’Abri-Mémoire à Uffholtz est un centre de ressources et un lieu de pratiques artistiques et culturelles, espace de rencontre et d’éducation autour de l’Histoire, la Mémoire et la Paix, ouvert au public depuis fin juin 2010.
 
Ancien café-hôtel transformé en abri de guerre sanitaire pendant la Première Guerre mondiale, ce bâtiment redevient un café en 1919. Aujourd’hui réhabilité en centre culturel et patrimonial, l’Abri Mémoire fait partie d’un programme global de valorisation du patrimoine de mémoire et des vestiges de la Grande Guerre, en lien avec le site du Hartmannswillerkopf.
En tant que centre de ressources et lieu de pratiques artistiques et culturelles, l’Abri Mémoire vous propose des espaces de rencontre et d’éducation autour de l’Histoire, la Mémoire et la Paix.
 
C’est un lieu de vie, de rencontres, d’échanges avec le Café de l’Abri et sa terrasse…

Contact :
1 rue du Ballon
68700 UFFHOLTZ
Tél : 03 89 83 06 91 / www.abri-memoire.org

Projet transgénérationel “Dis-moi Papi, dis-moi Mamie…”

Abri mémoire Uffholtz

À télécharger :

Fil Rouge

En 1 clic

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Actualités

Évènements

Formalités

Plan de la commune

Location de salles

Urbanisme

Contact

Civisme

Périscolaire

Pays de Thur-Doller

CCTC

Arriver / Quitter Uffholtz

Aller au contenu principal