Mairie de Uffholtz

Uffholtz
Un village à vivre, un village solidaire

Les Élus

Les élus

DUCHENE Rémi

Maire

FLESCH Gérard

1er Adjoint

WEBER Danièle

2ème Adjoint

BLUM Yvan

3ème Adjoint

GIACONA France

4ème Adjoint

MESSMER Jean-Marc

 Conseiller municipal

MEYER Madeleine

Conseillère municipale

UHL Roger

Conseiller municipal

SINNGRUN Stéphane

 Conseiller municipal

NOUVIER Alain

Conseiller municipal

GRIFFANTI Claire

Conseillère municipale

KERN Marie

Conseillère municipale

FISCHER Céline

Conseillère municipale

TEGMOUSS Nadia

Conseillère municipale

DI BATTISTA François

Conseiller municipal

ANTON arnaud

 Conseiller municipal

KEAT Virginie

Conseillère municipale

WINTENBERGER Tristan

Conseiller municipal

BATTMANN Laura

Conseillère municipale

Conseillers communautaires

M. Rémi DUCHENE

Mme Danièle WEBER

Éditorial présentation équipe et discours installation du 25 mai

Le lundi 25 mai a vu l’installation du nouveau conseil municipal élu le 15 mars dernier, sous la Présidence de Jean-Paul WELTERLEN, Maire sortant.

 
Rémi DUCHENE lui succède, après 12 années de travail en tant qu’adjoint aux finances.
 
Un moment chargé d’émotion, partagée aussi par les adjoints nommés ce soir- là, les nouveaux élus et le public présent.
 
Les mots exprimés ont revêtu à eux–seuls les valeurs qui animent « les hommes de bonne volonté » : un engagement sans faille qui suppose exemplarité mais aussi humilité, le sens des responsabilités et l’esprit d’équipe, le civisme et la confiance dans l’humain.
 
Plus qu’une transmission, une fraternité d’idées et de cœur qui augure d’un bel avenir pour la commune, inscrit dans une continuité, animée bientôt, par l’enthousiasme créatif et les compétences de l’ensemble des conseillers réunis. 
 
 
 
Intervention de Monsieur Jean-Paul WELTERLEN, Maire sortant :
 
« En tant que président de séance parce que maire sortant, j’ai le plaisir de vous saluer chacune et chacun en vos qualités, compétences et grades. Que vous soyez élus m’ayant accompagné pendant de nombreuses années ou nouveaux et nouvelles élu(e)s de la promotion 2020 ainsi que des membres de vos familles. Je salue particulièrement M. Philippe Heimburger, notre secrétaire de mairie qui a préparé ce conseil d’installation avec les formes requises. Saluer également notre correspondant de presse, Tharcise Meyer qui relaiera pour la presse locale cet événement important.
 
Nous ne nous trouvons pas dans la salle d’honneur de la mairie ce soir comme à l’accoutumée, contraintes sanitaires obligent.
De plus nous nous trouvons en carré restreint alors que cette séance d’installation des membres du nouveau conseil devrait être une cérémonie aux accents festifs.
Cela fait deux mois déjà que vous avez été élus au premier tour de scrutin. Un trublion invisible, sournois et combatif est venu brouiller le temps, troubler les esprits, affaiblir et même faire mourir, endeuiller familles et communautés.
 
Nous n’avons pu, comme beaucoup d’autres, rendre un dernier hommage digne à celles et ceux qui nous ont quittés trop tôt laissant une place vide à nos côtés. Je souhaite vous inviter à un temps de recueillement et de silence.
 
Ces longues semaines de confinement ont été difficiles à vivre. Je voudrais remercier toutes les personnes qui ont accompagné de multiples manières nos aînés et nos plus jeunes à traverser cette épreuve.
Au secrétariat de la mairie, Philippe Heimburger a assuré la continuité des services essentiels au jour le jour. Il mérite nos applaudissements comme nous avons applaudi les soignants et tous ceux qui ont assumé leur mission de service pour que la vie soit la plus forte.
 
Inédite fin de mandat et étonnant début du nouveau en attente de la prise de fonction de ses membres. Le déconfinement progressif est en cours : la transmission des charges va pouvoir être effectuée.
 
Nous utilisons si fréquemment les termes de « municipalité », de « commune » qui relèvent de préoccupations voisines que cela ne surprend personne. Mais signaler que des mots comme « communiquer », « municipalité » et « communion » sont issus de la même famille est plus étonnant. Ces différents mots ont un même ancêtre, le mot latin « munus » qui désigne une charge, une fonction. Ainsi la « communauté » correspond-elle à une charge partagée, et par extension ce qui appartient à tous. Vous aurez deviné la même dynamique qui investit ces mots, celle de partage et de transmission, en pleine lumière. A noter au passage que l’expression « Lumières de la ville » c’est la définition de la municipalité par les verbicrucistes.
 
Ce que nous avons reçu par don, par élection, confronté à l’expérience, nous vous le transmettons pour que vous le fassiez vivre nouvellement pour « l’à-venir » de notre communauté à Uffholtz. Je ne listerai pas les projets qui ont été laissés en cours et sur lesquels vos réflexions ont déjà certainement porté (cadre de vie, les services à la personne, les différents partenariats…).
J’ai pris conscience ces temps-ci de façon plus accrue encore que « nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer …Après quoi nous rentrons à la maison » Proverbe aborigène
Avant de rentrer à la maison, car comme dit l’Eclésiaste, il y a une saison pour tout… je voudrais remercier toutes celles et tous ceux que j’ai rencontrés au cours de ces 25 dernières années, remercier toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné, soutenu et qui ont ainsi allégé la charge dans les missions et responsabilités confiées depuis ces12 dernières années – au sein de la municipalité, -cette équipe rapprochée- du conseil, de la commune – je pense au personnel- de l’intercommunalité mais aussi dans le domaine culturel, associatif, transfrontalier (Hügelheim, Senden).
 
J’ai observé, j’ai écouté, j’ai appris, je crois avoir grandi, j’ai essayé d’aimer sans blesser. Et si ce fut le cas, que me soient pardonnés malentendus, propos injustes, manque de discernement, erreurs de jugement. Alors le cœur plus léger, je pourrai rentrer à la maison.
J’avais dit « transmission de projets » mais il n’y a pas de projets qui ne soient inspirés par des valeurs alors aussi « transmission de valeurs » : celles qui nous gardent ensemble et qui se nomment : engagement, civisme, gratitude, réciprocité, fraternité. Si vous me demandez quelle machine-outil est vraiment indispensable dans notre société troublée, je répondrai le métier à tisser, le métier à tisser des liens avec une navette de la marque Confiance. Il faut la construire en équipe car ce genre de machine ne peut s’acheter dans le commerce.
 
A Rémi et à chacune et à chacun que je vais appeler dans un instant, je veux dire à la suite de Rilke : « Il y a tant de beauté dans tout ce qui commence ». Je crois que nous l’avons vérifié quand nous avons inauguré, le 25 janvier dernier le bâtiment périscolaire et associatif juste à côté.
 
J’aimerais dire encore « Il y a tant d’espoir dans tout ce qui commence », même si les Anciens disaient que les animaux avaient la chance d’être délivrés de ce sentiment car il place l’homme dans une attente intranquille vis-à-vis de l’avenir. Un sentiment exigeant qui est réservé à l’humanité.
 
Et encore je remplacerais Espoir par Espérance ce qui revient à dire : « Il y a tant d’espérance dans tout ce qui commence »
 
Cette vertu dont cet espace porte le nom et dont Charles Péguy disait :
« La petite espérance s’avance.
C’est elle, cette petite, qui entraîne tout. »
 
Je vous souhaite cette confiance, cette espérance et la joie qui en émane. J’en ai fait l’expérience »
 
 
 
 
Intervention de Madame Danièle WEBER, doyenne et présidente de l’assemblée :
 
« Merci
Après ces mots chargés d’un intense et beau message vous comprendrez qu’il est plus facile d’assumer une présidence éphémère et le rôle de doyenne, vieillir restant un privilège après cette période de chagrins et de deuils…
Mais il est nettement moins aisé de prendre la parole après vous Monsieur le Maire.
 
Nous venons de clore une belle aventure, un grand voyage entrecoupé d’étapes plaisantes, de tracas et de joies diverses.
Pendant six années Monsieur le Maire vous nous avez accompagnés, vos conseils, votre présence, votre écoute nous ont permis de vivre une sérénité que beaucoup d’autres élus nous enviaient.
Ce mandat nous a offert des découvertes humaines au sein de l’équipe mais aussi des chantiers hors norme, des nuits étoilées, des amitiés franco-allemandes renouées, des ateliers sportifs arrosés…d’eau évidemment, les sourires de nos ainés, les soirées conviviales et petits riens que chacun de nous gardera en mémoire comme des moments de grâce partagés au sein de ce conseil avec vous.
« Triomphe sans gloire » a été entendu souvent pour cette élection, mais nous ne pourrons prétendre faire mieux que d’autres parce qu’à l’avenir nous serons tenus d’offrir le meilleur à nos concitoyens. Avant de nous souhaiter un mandat riche en rencontres, en partage, en découvertes et en satisfactions au service de notre village et ses habitants, vous me permettrez de comparer notre futur à cette image trouvée dans un conte philosophique de Paulo COEHLO.
 
Si nous étions des archers, il nous faudrait un arc, une flèche et une cible.
« La flèche est l’intention.
C’est la force qui unit l’arc au centre de la cible.
L’intention doit être cristalline, inflexible, bien équilibrée.
Une fois partie, la flèche ne reviendra pas, alors si les mouvements qui t’ont conduit au tir manquaient de précision et de justesse, mieux vaut t’interrompre plutôt que de t’évertuer à tirer, sous prétexte que l’arc est déjà bandé et que la cible attend »
 
 
 
 
Intervention de Monsieur Rémi DUCHENE, Maire :
 
« Mesdames et messieurs, mes chers collègues,
 
En ces conditions sanitaires difficiles et exigeantes, je veux tout d’abord saluer notre collègue Dany WEBER, doyenne de notre assemblée, qui a présidé l’assemblée pour l’élection du Maire. Plus que le privilège de l’âge c’est, ma chère Dany, la fidélité de ton engagement, et la qualité de ton travail d’élue, au service de notre village, de ses habitants et de ses enfants, que je veux souligner.
 
Jean Jaurès a dit « le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ».
Ce soir, je mesure donc toute la responsabilité pour tendre vers cette ambition. Je tiens à remercier les Uffholtzois pour être venus voter le 15 mars, malgré le coronavirus et le fait qu’il n’y avait qu’une seule liste : Uffholtz à venir. Je tiens aussi à remercier les membres du conseil municipal pour la confiance qu’ils viennent de m’accorder. Je saurai m’en montrer digne. J’aurai donc l’honneur de conduire cette mission avec vous tous à mes côtés. Je compte sur vous pour m’aider au quotidien dans cette fonction.
 
C’est une responsabilité qui impose une certaine humilité. Nous nous inscrivons dans une continuité. On dit « apporter sa pierre » et une commune c’est une construction : nous allons apporter nos pierres à l’édifice, comme d’autres l’ont fait avant nous et comme d’autres le feront après nous.
Ce n’est donc pas l’aboutissement d’un parcours, mais bien la poursuite d’une belle aventure.
 
Une aventure « municipale » qui, pour moi, a débuté en 2001 avec Cécile Weinstoerffer et a continué en 2008 grâce à un homme. Un homme de valeurs, un homme digne, un homme intègre, un homme phare, un exemple. Je souhaite ce soir, exprimer mon profond respect, et toute mon amitié à Jean Paul Welterlen. Je ne suis pas certain de trouver les mots justes pour traduire ma gratitude pour la confiance qu’il m’a accordée depuis toutes ces années. A ses côtés j’ai appris ce qu’il faut de dévouement, de travail et d’attachement à son village et à ses habitants pour être un maire hors du commun. Je ferai tout pour être à la hauteur de ce passage de flambeau.
Ce lien que Jean Paul a su créer et maintenir pendant toutes ces années avec les Uffholtzois a fait de lui un maire d’exception dans l’histoire de notre village. Plus de 25 ans d’engagement, plus de 25 ans de détermination, plus de 25 ans de fidélité : Ce parcours est remarquable. Il l’honore.
 
Mes chers collègues, durant ces 6 prochaines années, et malgré un démarrage chaotique avec cette crise sanitaire, un contexte économique qui va être difficile, je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous, sur votre engagement, sur votre investissement, et sur votre esprit collaboratif. Grâce à vous, à la diversité de vos parcours, de vos convictions et de vos origines, nous saurons relever ensemble les défis pour notre commune.
 
 
L’exemplarité, la transparence et l’esprit de responsabilité doivent et devront guider nos actions.
 
Sans cesse, je ferai en sorte de promouvoir l’intérêt général dans une société où l’individualisme gagne chaque jour plus de terrain.
 
Mesdames et Messieurs les élus, pendant 6 ans vous serez vous aussi, les garants de l’intérêt général et vous aurez comme objectif la satisfaction du plus grand nombre. Je sais bien qu’il n’est jamais possible de satisfaire tout le monde et rapidement, vous vous en rendrez également compte. C’est aussi pour cela qu’avant de prendre des décisions, vous devrez avoir fait tout votre possible pour recueillir l’avis des uffholtzois concernés, chercher le compromis mais, au bout du compte, c’est vous qui devrez trancher. Car la démocratie est ainsi faite : les projets sont étudiés par les élus après analyse et expression des besoins de la population ; et font ensuite l’objet d’une décision par ceux-là mêmes que les habitants ont choisi  nous
 
Nous allons élaborer un règlement intérieur, qui ne s’impose qu’aux communes de plus de 3500 habitants, je souhaite que soient respectées quelques règles simples de fonctionnement interne, garantes de la cohésion du conseil, que nous serons amenées à préciser dans les semaines à venir.
 
Je serai un maire présent mais, tout en assumant pleinement les responsabilités qui m’incombent, je vais déléguer et faire une répartition équilibrée des tâches et des missions, avec pour corollaire un suivi d’exécution exigeant. La confiance n’exclut pas le contrôle dit-on dans mon entreprise. Je sais pouvoir compter sur des adjoints et des conseillers animés d’un esprit d’équipe, disponibles et compétents. Pour nous aider dans la réalisation de nos projets, je sais pouvoir compter sur le soutien des anciens élus qui ont fait partie du précédent conseil municipal et qui, pour une raison ou pour une autre, ne font pas partie du présent conseil. Que ce soit dans nos échanges avec nos communes allemandes jumelées, le futur de l’abri mémoire, le château du Herrenfluh, ou autres…
 
Des commissions, dont nous déciderons de la création lors d’un prochain conseil municipal, seront chargées d’accompagner notre action quotidienne. Je vous invite à y trouver votre place à la mesure de vos capacités d’investissement.
 
Le devenir de notre commune dépend aussi étroitement de la qualité des relations que nous entretiendrons avec notre Communauté de Communes, le Conseil Départemental et les instances extérieures et je m’y attacherai, avec d’autres, bien entendu.
 
Nous avons une belle tâche devant nous.
Oui, chers collègues, je vous appelle en ce jour d’installation du Conseil Municipal au travail, un travail au profit du service public, des habitants, qui devra constituer notre fil rouge pour ce village que nous aimons. Et ce travail nous ne le ferons pas seuls. Nous intégrerons les habitants en fonction des types de projets, en fonction des délais de mise en œuvre. Au fond, puis-je dire avec Marcel Proust que “l’amour “de Uffholtz”, c’est l’espace et le temps rendus sensibles au cœur”.
 
 
Je souhaite aussi m’adresser aux familles des nouveaux conseillers municipaux. Vous avez accepté que votre conjoint, votre père, votre mère, s’engage au service de la collectivité ; je vous en remercie très sincèrement. Soyez assurés qu’en aucun cas la vie municipale ne devra prendre le pas sur votre équilibre familial ou sur leur parcours professionnel. Oui je sais, les élus passent beaucoup de temps hors de leur domicile, en journée, le soir ou le week-end. Oui, il leur est difficile de prendre moins d’1 h 15 pour chercher une baguette. Mais l’abnégation ne doit pas nous faire oublier que nous avons aussi des personnes très proches qui ont besoin de nous et dont nous avons aussi besoin nous-mêmes. J’en profite pour remercier très affectueusement mon épouse, qui me permet depuis 19 ans de vivre cette aventure humaine tout à fait exceptionnelle.
 
Je réaffirme toute ma confiance et donne toute légitimité à Philippe Heimburger, notre secrétaire de mairie (directeur général des services). Il a les qualités nécessaires pour piloter l’administration municipale, et saura, j’en suis certain, mettre en œuvre les politiques souhaitées par l’exécutif, permettant ainsi d’atteindre les objectifs fixés.
 
Chers collègues, chers agents, si ce soir, une page se tourne, bien d’autres restent à écrire. Ce sont, 6 années exigeantes, 6 années exaltantes qui nous attendent.
Antoine de St Exupéry a écrit : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».
Ce soir, je fais le vœu que cette pensée nous accompagne pour conduire le présent et bâtir le futur de notre village. Uffholtz A Venir
 
Alors, sachons réussir ce projet, ensemble, pour Uffholtz
Alors, sachons être fiers, ensemble, de Uffholtz
 
Je vous remercie. »

En 1 clic

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Actualités

Évènements

Formalités

Plan de la commune

Location de salles

Urbanisme

Contact

Civisme

Périscolaire

Pays de Thur-Doller

CCTC

Arriver / Quitter Uffholtz

Aller au contenu principal