Mairie de Uffholtz

Uffholtz
Un village à vivre, un village solidaire

Vaccination #COVID-19

Ce mercredi 12 mai, il est possible en France de se faire vacciner contre le Covid-19 quel que soit son âge (à condition d’avoir plus de 18 ans), si un créneau n’a pas trouvé preneur dans les 24 heures à venir. Paradoxalement, alors que la vaccination s’ouvre à un public de plus en plus large, 24 % des plus de 75 ans n’ont toujours pas reçu la moindre dose.

Ils sont pourtant éligibles depuis le 18 janvier, pratiquement quatre mois. Ils représentaient aussi 77 % des décès entre le 1er mars et le 27 avril 2021, et 44 % des hospitalisations. Comment, alors, expliquer qu’un quart de cette population ne soit pas vacciné ? Et surtout, comment y remédier ?

 

Une population à aller chercher

La part des plus de 75 ans vaccinés continue de progresser. Il y a dix jours, ils étaient 27 % à n’avoir reçu aucune dose, contre 24 % ce mercredi. Mais la dynamique ralentit, voire stagne. Un phénomène prévisible pour le chercheur en immuno-oncologie Eric Billy, qui explique que les plus de 75 ans peuvent se diviser en différentes catégories. Ceux vivant en Ehpad ou ayant des aides à domicile, très faciles à vacciner car étant dans des lieux avec des soignants. Mais aussi ceux peu autonomes, isolés, très peu mobiles et coupés de liens familiaux. « C’est cette population qui est difficile à faire vacciner, pointe le chercheur. Elle n’est pas à l’aise avec Internet et la prise de rendez-vous médicaux, elle peut difficilement se déplacer à l’hôpital ou au vaccinodrome, et même la communication autour du vaccin ne l’atteint pas ».

Je trouve à côté de chez moi un créneau de vaccination

Aller au contenu principal