Mairie de Uffholtz

Uffholtz
Un village à vivre, un village solidaire

COMMENT CONSERVER SA MAISON FRAÎCHE

Dans les périodes de grande chaleur ou de canicule (quand les nuits ne sont pas fraîches), il est difficile de conserver une température assez basse à l’intérieur de son domicile.

 

Avant de commencer sur des procédures, il faut bien comprendre les phénomènes de transmission et de perception de la chaleur.

Comment la chaleur entre-t-elle dans nos logements ?

Plusieurs phénomènes participent au réchauffement d’un logement :

  1. Le plus évident est la pénétration directe de la lumière du soleil.
    1. Soir à travers des fenêtres fermées, c’est le plus gros apport direct puisque cela crée un effet de serre,
    2. Soit par des fenêtres ouvertes.
  2. Vient ensuite la pénétration de l’air chaud venu du dehors.
  3. Lors de journées très ensoleillées, même la lumière indirecte du soleil est très énergétique.
  4. Les murs et le toit, plus ou moins bien isolés, peuvent participer énormément au réchauffement de l’intérieur.

Comment perçoit-on la chaleur ?

Le corps humain ne perçoit pas la température comme le fait un thermomètre.

S’il fait 30°C, le thermomètre mesurera 30°C qu’il y ait ou non du vent ou des courants d’air.

S’il fait 30°C, nous percevrons la température de façon différente suivant qu’il y aura, ou non, du vent ou des courants d’air. Le meilleur exemple est le fait d’utiliser un ventilateur dans un endroit où il fait trop chaud. Le ventilateur ne change pas la température mais il génère un courant d’air qui nous rafraîchit.

L’explication de ce phénomène est que notre peau est en permanence recouverte d’une fine pellicule d’humidité (la transpiration) qui, en s’évaporant sous l’effet d’un courant d’air, nous rafraîchit.

Ce phénomène est important à comprendre quand il s’agit de tenir une maison fermée, au lieu de faire des courants d’air.

Comment procéder :

Pour agir au mieux, il est impératif d’avoir un thermomètre qui mesure la température interne du logement, il doit être positionné à hauteur d’une personne et dans la pièce à vivre. Un autre thermomètre doit mesurer la température extérieure, idéalement, il doit être situé au nord, sinon il doit être bien protégé du soleil.

Dans les jours de grand soleil et forte température, il faut fermer toutes les portes et les fenêtres ainsi que les volets dès que la température extérieure approche la température intérieure.

En fin de journée ou de début de soirée, quand la température externe baisse en dessous de la température interne, c’est le moment d’établir des courants d’air dans la maison et, si possible, de maintenir la maison aérée durant toute la nuit. C’est la seule possibilité que l’on a de rafraîchir notre logement.

ATTENTION :

  • Lors d’une journée nuageuse mais chaude, on peut garder les volets ouverts, mais PAS les portes et les fenêtres s’il fait plus chaud dehors que dedans. Comme il est expliqué ci-dessus, aérer peut donner une sensation de fraîcheur mais fera également chauffer le logement. Il faut savoir choisir.
  • Lors d’une journée relativement fraîche mais très ensoleillée il est également préférable d’éviter de laisser entrer la lumière du soleil car l’apport d’air frais ne pourra pas compenser l’effet des rayons solaires.
  • NOTE :
  • Si vous avez un sous-sol qui tant à rester naturellement frais, évitez de l’aérer avec de l’air chaud extérieur. S’il comporte un garage, n’ouvrez la porte que le temps nécessaire pour sortir ou entrer la voiture.
    Votre sous-sol joue le rôle de puits de fraîcheur pour le reste de la maison, inutile de le transformer en source de chaleur.
  • Si vous avez une fenêtre ou fenêtre de toit (Velux) qui ne comporte aucun volet et laisse entre la lumière du soleil à flot, une possibilité est de coller à l’extérieur des feuilles de papier alu de cuisine à l’aide d’adhésif double-face. Ce n’est sans doute pas très élégant mais très efficace.
Aller au contenu principal